SOPK : 3 ans après

Bonjour !

Vous n’êtes pas sans savoir (ou peut-être que si) que j’ai appris il y a maintenant 3 ans que j’ai le Syndrome des Ovaires Polykystiques. Je vous invite d’ailleurs à lire mes précédents articles sur ce sujet si vous ne l’avez pas déjà fait en cliquant sur l’onglet « SOPK » de mon blog.

J’avais pris rdv en novembre pour mon rdv annuel avec mon endocrinologue, j’ai eu donc rdv le 12 mai, juste après le début du déconfinement (alléluia sinon il aurait été reporté).
Rien de nouveau en soi dans mon suivi. La prise de sang est toujours aussi bonne que la dernière fois. Mes règles arrivent toujours grâce au Duphaston et pour l’instant, ça me convient.
Les seules interrogations que j’ai concernent la prochaine étape de ma vie : Une possible grossesse. J’approche rapidement tout doucement des 30 ans et malgré les « oooh vous avez bien le temps, après 30 ans c’est bien » bah j’ai pas envie d’attendre jusque là et de commencer trop tard. Mon désir d’être mère devient de plus en plus fort avec tous mes projets qui se concrétisent.
Est-ce que ça prend du temps de tomber enceinte en général ? Selon les études il faut en moyenne entre 3 mois et 1 an pour un couple sans problèmes.
Qu’en est-il pour les femmes qui ont le SOPK en sachant que c’est la première cause d’infertilité ? J’ai lu tellement de blogs et forums où des femmes étaient à bout, que ça faisait 5, 10 ans qu’elles surveillaient leurs ovulations, qu’elles avaient recours à des stimulations médicamenteuses, à des FIV. Pour toutes ces raisons, j’ai peur. Peur de ne pas pouvoir avoir d’enfant, de ne pas avoir ce choix.

Mon endocrinologue et mon gynécologue m’ont déjà conseillé des pistes à suivre quand on voudra se lancer dans cette aventure.

Théoriquement, rien n’indique dans ma prise de sang que j’aurais des problèmes à tomber enceinte. C’est rassurant. Par contre, j’ai une hormone (LS peut-être? Je ne me souviens plus) qui est un peu trop basse ce qui pourrait entrainer des fausses couches. Moins rassurant.


On verra bien, j’essaie de ne pas trop y penser pour l’instant.
Ce n’est pas encore prévu pour 2020 de toute façon.
En attendant ce moment, je croise les doigts pour toutes les femmes en essai !


3 réflexions sur “SOPK : 3 ans après

  1. C’est vrai, c’est dur mais pas insurmontable :) nous ca y est, pas naturellement, mais pas eu besoin de gros traitement pour réussir. Il faut y croire et laisser les gens parler ! Dans un couple, on est les seuls à décider de quand un bébé 👶 doit arriver, si il doit arriver ! De toute façon, quelque soit notre choix, on sera toujours jugé…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s